Les groupes de mains

  • Version par défaut
  • Choisir des groupes de mains
  • Tout cocher
  • ColmieuA [Pierre de Colmieu (v. 1239-1241)]
  • RigaudA [Eudes Rigaud (v. 1248-1258)]
  • RigaudB [Eudes Rigaud (v. 1258-1269)]
  • RigaudC [Eudes Rigaud (v. 1258-1269)]
  • RigaudD [Eudes Rigaud (v. 1262)]
  • RigaudE [Jean de Neuilly-en-Thelle (1270-1271)]
  • RigaudF [Eudes Rigaud (après 1270/1271)]
  • FlavacourtA [Guillaume de Flavacourt (v. 1278-1279)]
  • FlavacourtB [Guillaume de Flavacourt (v. 1280-1300)]
  • FlavacourtC [Guillaume de Flavacourt (fin de l'archiépiscopat)]
  • FargesA [Bernard de Farges (v. 1306-1311)]
  • XIV [Ajouts du XIVe siècle]
  • XVII [Ajouts des XVIIe-XVIIIe siècles]
Pour citer cette page : Laboratoire de textes Norécrit, Registre des églises ou pouillé du diocèse de Rouen (1236-1306)« Archidiaconatus Pontisarensis  », état d’établissement du texte annoté par Emeline Mancel, sous la responsabilité de Grégory Combalbert, consulté le . [En ligne : ]

Archidiaconatus PontisarensisCommentaire
L'archidiaconé de Pontoise a été donné à l'archevêque de Rouen par le roi Louis IX en 1255. « C’est à cette rubrique que renvoie le registre des visites à la date du 18 mai 1255, ce qui signifie qu’Eudes Rigaud s’est empressé de faire compléter son registre des églises après cette donation. » De plus, « l’archidiaconé de Pontoise est le seul pour lequel la rédaction de l’intégralité des notices est due à la volonté d’Eudes Rigaud, et donc le seul pour lequel ce dernier a probablement défini personnellement les éléments à relever dans le cadre, très certainement, d’une enquête systématique. » — Combalbert G., Mancel E. « Un écrit d’administration... », à paraître.

Commentaires :

1. L'archidiaconé de Pontoise a été donné à l'archevêque de Rouen par le roi Louis IX en 1255. « C’est à cette rubrique que renvoie le registre des visites à la date du 18 mai 1255, ce qui signifie qu’Eudes Rigaud s’est empressé de faire compléter son registre des églises après cette donation. » De plus, « l’archidiaconé de Pontoise est le seul pour lequel la rédaction de l’intégralité des notices est due à la volonté d’Eudes Rigaud, et donc le seul pour lequel ce dernier a probablement défini personnellement les éléments à relever dans le cadre, très certainement, d’une enquête systématique. » — Combalbert G., Mancel E. « Un écrit d’administration... », à paraître.

2. Le 6 mai 1261.

3. La paroisse de Génicourt a aujourd'hui integré celle de Gérocourt, dans le doyenné de Meulan (fol. 96 recto) : elle devait probablement constituer la limite du doyenné.